ARAG : nouveau partenaire police de groupe PJ

ARAG devient le nouveau partenaire de BZB-Fedafin en matière d'assurance protection juridique

Les membres de l'association professionnelle BZB-Fedafin ont depuis longtemps la possibilité de souscrire une police de groupe d'assistance juridique. Jusqu'à présent, cette opération s'effectuait par l'intermédiaire de la compagnie d'assurance DAS. Dès le 1er janvier, elle sera désormais confiée à sa concurrente ARAG. Pourquoi cette décision ? Et pourquoi est-il judicieux de souscrire ce type de police ? Voici les explications d'Albert Verlinden, Président de BZB-Fedafin. 

Comme vous le savez sans doute, le secteur financier est de plus en plus réglementé et que le nombre de lois et de règlements dont doivent tenir compte les banquiers augmente d'année en année. une erreur est vite commise et, comme on dit, le diable se cache souvent dans les détails. "Si un contentieux survient dans un bureau, on fait généralement appel à deux assurances", indique Albert Verlinden, "En cas de conflit, il s'agit de l'assurance responsabilité professionnelle et de l'assurance protection juridique. Une assurance protection juridique s'avère par ailleurs extrêmement utile dans le cas d'un litige opposant un intermédiaire bancaire ou d'assurance à son commettant ou à sa compagnie d'assurance. Par exemple, si un conflit juridique émerge ou si la compagnie souhaite mettre fin à une collaboration. Dans de telles circonstances, un avis juridique compétent vaut son pesant d'or."

Indépendance

Les membres de BZB-Fedafin ont depuis longtemps la possibilité de souscrire une police de protection juridique. L'opération, auparavant confiée à la DAS, sera transférée sous peu chez ARAG. "ARAG est l'un des trois principaux fournisseurs d'assurance protection juridique au monde", explique Albert Verlinden. "L'entreprise opère en toute indépendance et ne possède aucun lien avec d'autres compagnies d'assurance. Cette indépendance totale nous a semblé être un critère essentiel. Toutes les garanties de la police DAS sont reprises et amendées, tandis que certains montants sont revus à la hausse, ce qui a fait l'objet d'intenses négociations. Le principe du libre choix de l'avocat est garanti et ses honoraires sont couverts jusqu'à 30 000 euros pour les litiges contractuels."

L'assurance protection juridique couvre l'ensemble des contrats conclus. Cela concerne non seulement les contrats passés avec la banque ou avec la compagnie d'assurance de l'intermédiaire indépendant, mais également ceux conclus avec Proximus ou ENGIE, par exemple. Actuellement, environ 30 à '0% des membres de BZB-Fedafin ont souscrit ce type d'assurance par notre intermédiaire. "Je m'étonne que certains membres soient encore réticents à le faire", poursuit Albert Verlinden. "Force est de constater que, dans un grand nombre de cas pratiques, ce type d'assurance s'avère être une véritable bouée de sauvetage". Quelles que soient les circonstances, vous en aurez besoin un jour ou l'autre. Imaginez simplement que vous soyez victime d'une panne de courant qui vous empêche de travailler pendant une semaine. L'assurance protection juridique vous aidera à rentrer dans vos frais."

"Toutes les garanties de la police DAS sont reprises et amendées, tandis que certains montants sont revus à la hausse, ce qui a fait l'objet d'intenses négociations. "

  • - Albert Verlinden, président BZB-Fedafin

Police sur mesure

La police que propose ARAG par le biais de BZB-Fedafin est taillée sur mesure pour le secteur bancaire et celui des assurances. "Si, comme je l'ai mentionné, 30 à 40% de nos membres souscrivent notre police, un grand nombre d'entre eux ont très probablement contracté une assurance de ce type de leur propre initiative. je n'y vois rien à redire, si ce n'est qu'ils passent à côté d'un grand nombre de dispositions spécifiques que nous avons explicitement demandé d'inclure. Sont notamment concernées les collaborations entre différents associés d'un même bureau. Imaginez que l'un de vos associés commette une erreur qui vous porte préjudice. Dans ce cas, vous pouvez recourir à l'assurance pour vos retourner contre l'associé en question. Ce type de clause n'existe dans aucune autre police. De plus, la prime que vous payez autre part sera très probablement plus élevée. Par conséquent, vous dépenserez plus pour moins de protection."

Prix par travailleur

Ceci nous amène naturellement à la question suivante : à combien s'élève la prime ? "Tout dépend du nombre de travailleurs", indique Albert Verlinden. "Plus vous employez de monde, plus le risque de devoir un jour recourir à l'assurance est élevé. Pour vous donner une idée : si vous travaillez seul, vous payerez environ 381 euros par an. Si vous employez 15 personnes, la prime s'élèvera à 1 083 euros. Les membres qui ont déjà souscrit la police de groupe de BZB-Fedafin n'ont rien à faire, le transfert se fera automatiquement. Quant à ceux qui n'ont pas encore souscrit, c'est le moment idéal pour le faire ! "

Albert Verlinden Président & administrateur délégué